• es
  • en
  • fr

La version en ligne du club de lecture Tres con Libros bénéficie d’un soutien exceptionnel du public

01/06/20

Dans sa volonté de rendre ces journées plus agréables pour son public, la Fondation des Trois Cultures a reformulé son traditionnel club de lecture, dont l’histoire remonte à plus d’une décennie, afin qu’il puisse être apprécié depuis chez soi et totalement en ligne.

Ainsi, et à travers son projet « Tres culturas contigo », la Fondation remplit également une double fonction : d’une part, continuer à soutenir la culture et être un instrument de promotion de la littérature méditerranéenne et, d’autre part, ouvrir le club à tous ceux qui souhaitent y participer, permettant enfin à ceux qui étaient sur la liste d’attente du club sur site d’y accéder, puisque pour y participer, il suffit de se munir du livre en format ebook et d’avoir un compte Instagram.

Cette initiative a été lancée début avril avec l’œuvre de Marta Carnicero, El cielo según Google (éditions Acantilado), qui, malgré son nouveau format, a également été très bien accueillie par le public.

Le dernier ouvrage analysé à ce jour (en collaboration avec les éditions Destino) est Ils ont toujours parlé pour nous, un essai de l’auteur catalane d’origine marocaine Najat El Hachmi dans lequel elle démantèle le patriarcat avec lucidité et courage.

Le suivi de cette deuxième proposition du club a été un succès, tant dans la première session de partage que dans la réunion tenue avec l’auteure elle-même le 27 mai dernier, qui a été suivie en direct sur Instagram par plus de 300 personnes.

Najat El Hachmi, en conversation avec la responsable de la bibliothèque Fátima Mernissi de la Fondation des Trois Cultures, Olga Cuadrado, a approfondi le sens de son travail pendant plus d’une heure. Durant cette session, les personnes présentes ont participé activement et l’écrivaine a répondu aux questions posées par le public.

Najat El Hachmi est devenue un point de référence pour le club de lecture à partir du moment où elle s’est fait connaître il y a plus de dix ans, grâce au prix Ramon Llull avec Le dernier patriarche (éditions Planeta), un ouvrage qui a été présenté à la Fondation en 2016.

Depuis lors, elle a participé à de nombreuses activités de promotion de la littérature méditerranéenne organisées par cette institution et a présenté, à ce jour, trois de ses œuvres : La fille étrangère, Mère de lait et de miel et l’essai dont il est question ici, Ils ont toujours parlé pour nous (tous aux éditions Destino).

Le club Tres con libros en casa enchaînera durant ce mois-ci avec la lecture de Pequeñas mujeres rojas (éditions Anagrama), un roman noir de l’écrivaine madrilène Marta Sanz.

Lié

10/04/19 Articles

Le don immatériel de la langue de nos parents

Le projet Apprendre en famille de la Fondation des Trois Cultures encourage l'apprentissage de l'arabe chez les enfants des Marocains vivant en Andalousie, afin qu'ils ne perdent pas le lien avec le pays d'origine de leurs parents.

28/01/19 Articles

Des chansons d’espoir. La musique pendant l’Holocauste

Les survivants qui les ont vus se dirigeant vers la chambre à gaz le 6 octobre 1944 se souviennent encore,