• es
  • en
  • fr

Accords

02/04/19 Accords

Signature d’un protocole général de collaboration entre la Fondation des Trois Cultures et Interfresa pour une meilleure intégration des travailleurs marocains dans la société andalouse

Ce protocole général est né avec l'intention de donner lieu à un programme d'actions à long terme, non seulement circonscrit à la campagne en cours, mais dans le but d'être renouvelé et élargi, comme en témoignent toutes les parties concernées.

15/03/19 Accords

Rencontre relative au programme IntegrARTE à la Fondation des Trois Cultures: accompagnement, formation et propositions culturelles pour les femmes saisonnières marocaines à Huelva

Des représentants du Ministère chargé des Marocains Résidant à l'Étranger et des Affaires de la Migration, de l'association Interfresa, du consul du Maroc à Séville, des professionnels de l'éducation et des consultants, ainsi que des membres de la Fondation des Trois Cultures s'accordent sur les grandes lignes de ce programme qui s'étend jusqu'en juin.

21/03/18 Accords

Nouvel accord entre la Fondation des Trois Cultures et le Ministère chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration

Le directeur de la Fondation des Trois Cultures, José Manuel Cervera, et El Habib Nadir, secrétaire général (au nom du ministre) du Ministère chargé des Marocains Résidant à l'Étranger et des Affaires de la Migration, ont signé aujourd'hui, à Rabat, un nouvel accord de collaboration qui vient poursuivre et renforcer le programme de partenariat stratégique entre ces deux institutions.

Signature d’un protocole général de collaboration entre la Fondation des Trois Cultures et Interfresa pour une meilleure intégration des travailleurs marocains dans la société andalouse

La Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée et l’Association Interprofessionnelle de la Fraise Andalouse (INTERFRESA) ont signé un protocole général de collaboration pour « le développement d’activités permettant de promouvoir la participation sociale, économique et culturelle et l’intégration de la communauté marocaine au travail dans la société andalouse ».

Ce document a été signé le 1er avril à 19 heures au siège de la Fondation des Trois Cultures par le conseiller de la présidence, de l’administration publique et de l’intérieur de la Junte d’Andalousie, Elías Bendodo (en qualité de président délégué de cette institution) et par le président d’INTERFRESA, José Luis García-Palacios, en signe de l’intérêt partagé par cette fondation, le gouvernement andalou et l’association des fraises pour le maintien des meilleures conditions de travail et sociales possibles pour ces employés.

En outre, en tant qu’institution liée à la Junte d’Andalousie et au Royaume du Maroc, la Fondation des Trois Cultures maintient dans cet accord son intention de favoriser « l’interlocution d’INTERFRESA et des autorités marocaines compétentes en matière de travail et d’intégration des communautés marocaines résidant à l’étranger, afin de détecter les revendications des travailleurs et de favoriser un séjour en Espagne dans des conditions optimales d’intégration sociale et professionnelle ».

À cet égard, il convient de souligner la grande implication du gouvernement marocain, par l’intermédiaire du Ministère chargé des Marocains Résidant à l’Étranger et des Affaires de la Migration, afin de garantir les meilleures conditions possibles au contingent de travailleurs déplacés du Maroc vers différents sites de Huelva à l’occasion de la campagne agricole en cours de fruits rouges, par le biais d’IntegrARTE, un programme dirigé par la Fondation des Trois Cultures.

En fait, plusieurs délégués de ce gouvernement, ainsi que des représentants de la Fondation des Trois Cultures, d’INTERFRESA, des gouvernements espagnol et andalou, ainsi que des enseignants et des consultants travaillant avec ces travailleurs (principalement des femmes) ont déjà tenu plusieurs réunions, dans le but de déterminer les différentes lignes d’action définies dans ce programme, qui incluent formation, activités de loisirs et même assistance dans des domaines plus personnels tels que les traitements de santé ou les procédures bureaucratiques. Tout cela avec un objectif commun que toutes les parties impliquées ont réaffirmé : que ces travailleuses se sentent accompagnées, en sécurité, développent leur travail agricole dans des conditions décentes et profitent de leur temps libre pour participer à des activités éducatives et culturelles.

De nombreuses activités figurant dans le calendrier IntergrARTE, telles que les cours d’espagnol pour les Marocains qui se développent à Cartaya, Almonte, Palos de la Frontera, Moguer, Rociana et Lepe (13 groupes au total), ont déjà commencé. En outre, le programme culturel a déjà fixé son premier rendez-vous le vendredi 5 avril à Cartaya, où la pièce de théâtre Tagnza, AWA Company, sera jouée en langue arabe.

Ce protocole général est né avec l’intention de donner lieu à un programme d’actions à long terme, non seulement circonscrit à la campagne en cours, mais dans le but d’être renouvelé et élargi, comme en témoignent toutes les parties concernées.